Michel Eyquem de Montaigne

Xenophanes se pleignoit un jour à Hieron, tyran de Syracuse, [0333v] de ce qu’il estoit si pauvre qu’il n’avoit dequoy nourrir deux serviteurs: Et quoy, luy respondit-il, Homere, qui estoit beaucoup plus pauvre que toy, en nourrit bien plus de dix mille, tout mort qu’il est. Que n’estoit ce dire, à Panaetius, quand il nommoit Platon l’Homere des philosophes? Outre cela, quelle gloire se peut comparer à la sienne?

no, po francusku; fakt. w dodatku: strasznie stary ten język; nic nie rozumiem ;-)! ale jaka piękna typografia!

montaigne-0272.jpg
montaigne-0351v.jpg